facebook
twitter
Tumblr
youtube
wordpress
printerest
wikipedia

French English

Lettre de Vincent van Gogh à Théo van Gogh
Londres, 20 juillet 1873

Van Gogh

Cher Théo,

Merci pour ta lettre, qui était très bienvenue. Je suis content que tu ailles bien et que tu aimes habiter avec M. Schmidt ; M. Obach a été très heureux de vous avoir rencontré. J’espère qu’à l’avenir nous ferons beaucoup d’affaires. Ce tableau de Linder est très beau. Quant aux gravures, je n’ai jamais vu ce qui est fait ; je sais un peu combien elles sont faites, mais ne sais pas assez expliquer. L’art d’abord anglais ne m’a pas attiré ; on doit s’y habituer. Mais il y a des peintres astucieux ici, parmi d’autres, Millais, qui a peint : « L’Huguenot », « Ophelia », etc., dont je pense que tu connais les gravures ; ses créations sont belles. Il y a Boughton, dont « Les Puritains en chemin pour l’église » est dans notre Galerie Photographique ; j’ai vu des œuvres merveilleuses de lui. Parmi les vieux peintres, Constable était un peintre de paysage qui a vécu il y a trente ans ; il est splendide – son travail me rappelle celui de Diaz et de Daubigny. Il y a aussi Reynolds et Gainsborough, dont le fort était de très beaux portraits de dames, et Turner, dont tu dois déjà connaître les gravures. Quelques bons peintres français habitent ici, y compris Tissot, dont plusieurs photographies sont exposées dans notre Galerie Photographique ; et Otto Weber et Heilbuth. Le dernier peint en ce moment d’une façon exquise de belles images dans le style de Linder.

Un jour tu devras m’écrire si tu as la chance de tomber sur quelque photographie de Wauters à part celles de « Hugo van der Goes » et « Marie de Bourgogne », et si tu tombes sur quelque photographie de Lagye et De Braekeleer. Pas Braekeleer senior, je pense plutôt à son fils qui a exposé trois belles images appelées « Anvers », « L’École » et « L’Atlas » à la dernière exposition de Bruxelles.

Je suis tout à fait content ici ; je marche beaucoup et le voisinage où j’habite est calme, agréable et frais – j’ai été vraiment très heureux de trouver cet endroit. Cependant, je pense souvent avec regret aux charmants dimanches à Scheveningen et à d’autres choses, mais pourquoi se faire du souci ? Merci pour ce que tu m’as écrit concernant les images. Si tu arrives à voir des œuvres de Lagye, De Braekeleer, Wauters, Maris, Tissot, George Saal, Jundt, Zeim, ou Mauve, n’oublie pas de m’en parler ; ce sont des peintres dont je suis un grand amateur, et dont tu verras probablement le travail. Ci-jointe est une copie du poème du peintre qui « est entré dans « The Swan », l’auberge où il logeait », dont je suis sûr que tu te rappelles. C’est du Brabant typique, et je l’aime bien. L.12 l’a copié pour moi hier soir lorsque j’ai été à la maison.

Comme j’aimerais t’avoir ici. Quelles bonnes journées nous avons passées à La Haye ! Je pense encore si souvent à cette promenade sur la route de Rijswijk où nous avons été boire du lait au moulin, après la pluie. Lorsque nous vous renverrons vos images, je t’enverrai un tableau de ce moulin fait par Weissenbruch ; peut-être que tu t’en rappelles, son surnom est Weiss Joyeux. Cette route de Rijswijk représente pour moi des souvenirs qui sont peut-être les plus beaux que j’ai. Si nous nous rencontrons plus tard, peut-être que nous pourrons en parler une fois de plus.

Et maintenant, mon garçon, je te souhaite de bonnes choses. Pense à moi de temps en temps et écris-moi bientôt, c’est un tel plaisir de recevoir tes lettres.

Vincent


© 2013 by Confidential Concepts US.

FOLLOW US: